Edito

Nos contacts et nos rencontres de cet été à Belvézet dans le cadre de « Marcher jusqu’où» sont déjà bien loin…

 Nous souhaitons vous remercier pour la part que vous avez prise dans la concrétisation du projet. Grâce à vous, notre proposition s’est déroulée en développant ses caractéristiques et ses valeurs :

  • « Marcher jusqu’où » s’est révélé un thème qui a motivé un noyau de participants;

  • les approches croisées et le lien avec le Burkina Fasso lui ont donné une résonnance riche en réflexions et en pratiques;

  • les rencontres et les échanges ont été nourris et sereins.

 

 

Nous remercions Raymond Bonnefille, Julien Gauchard et toute l’équipe municipale de Belvézet de nous avoir permis d’investir les espaces communaux, d’avoir soutenu financièrement le Fête de la Draille des Seynes en prenant en charge les coûts du concert de Limousine Blues et le pot à l’arrivée de la déambulation. Nous pensons aussi à Cécile et Olivier Chabrol qui nous ont fait bénéficier des différents services municipaux.

 

 

Gérald le Crieur a mené notre petit troupeau avec l’autorité et la voix d’un berger magistral. Patrick Franquet et Christelle Houy ont apporté leur belle part dans la préparation de l’événement. Arthur Caux nous a surpris avec ses empilements fantomatiques dans le cours à sec des Seynes. Alain Courtine nous a mis à disposition deux magnifiques ânesses et Léa et Cédric ont dû déployer beaucoup d’énergie et de patience pour les entraîner sur le chemin.

Fernando Cabello, Ange et Limousine Blues nous ont transmis toute l’énergie de leur blues simple et efficace tout au long de la soirée.

 

Christophe Gazzano a réussi à mener et relancer le débat entre David Le Breton, Jacques-Alain Lachant et Roland Sigg qui nous ont livré leurs expériences et réflexions.

Le lendemain Jacques-Alain et Roland ont transmis au cours d’ateliers de nombreux conseils et ont animé des exercices pratiques. Un grand merci pour votre disponibilité tout au long du week-end.

 

Hamedine Kane et Gideon Vink nous ont fourni à travers la projection de leurs réalisations un support aux discussions sur l’exil et la transhumance. Jacqueline Charretier et Ingrid Capellmann ont témoigné des réalisations locales concernant l’accueil de réfugiés.  Christelle Houy, Denis Revel et Alexis Roy ont complété l’approche du film sur la transhumance et la problématique des conflits entre sédentaires et nomades.

Les photos d’Aurélien Gillier illustraient le mouvement et l’omniprésence des chèvres au Mali et au Burkina.

Nous avons eu le plaisir d’apprendre que le film Transhumance : le sentier du berger a été primé le 15 octobre 2017 au festival du film Pastoralismes et Grands Espaces à Grenoble.

 

Véronique et Morgane nous ont accueilli à l’Arbousier avec un sourire indéfectible en nous proposant leur petit cocktail à la recette bien gardée, de délicieux tapas et de bons petits plats.

 

 

Pour nos outils de communication, Heidi Foerster et Detlef Freudig nous ont autorisé à utiliser comme visuel une de leur gravure, David d’Uzès Copie a réalisé l’impression des marque-page et des affiches et Cécile Chabrol tiré les flyers des évènements.

Isabelle Wertel a patiemment relu et contrôlé le contenu du site Internet.

Caroline, Françoise, Laurence, Gari et Julien ont pris des photos et des vidéos qui nous permettent de revivre les différents moments que nous avons partagés.

 

Yves et Monelle de La Librairie Le Parefeuille nous ont mis à disposition un stock de livres, qui a rencontré un beau succès et ont présenté l’événement dans une de leurs vitrines.

 

Christophe Gazzano et Patricia Barsotti du Républicain d'Uzès et Jacques Roux du Midi Libre ont assuré une belle couverture dans la presse écrite de notre programme.

L’Office du Tourisme et Ju Gau ont annoncé régulièrement nos évènements sur les sites de l’Uzège et de la Mairie de Belvézet.

Et puis vous tous, que nous avons été heureux de retrouver à cette occasion, avec qui nous avons établi le contact. Nous avons senti très présent l'environnement immédiat du Mas de l'Ancienne Eglise.

Un début de réseau s'est constitué autour de nos propositions.

Vous tous qui avez contribué à l'enrichissement des débats et des rencontres. 

 

 

La page de 2017 se ferme et sur la base de nos acquis nous voulons déjà penser au développement de notre projet 2018 :

  • L’idée du chemin culturel à travers la Draille des Seynes sera le cœur de notre proposition avec deux volets : les créations d’installations combinant la pierre sèche et des inspirations artistiques et des ateliers de formation et de réalisation;

  • Le thème des animationssera « tisser des liens ».

 

Nous espérons que l’Ancienne Eglise de Belvézet aura sa  place dans ces évènements.

Nous réfléchissons à un tel projet et espérons pouvoir vous soumettre une première base de discussion dans les mois qui viennent.

Ceux qui seraient prêts à s'associer à cette démarche sont bienvenus. Prenez contact.

Nous vous proposons aussi de marquer votre intérêt à l'association De Quoi On Se Mêle par une cotisation de 15 Euros et nous vous inviterons à l’Assemblée Générale de l’Association le 19 novembre à 17h chez Caroline. Nous soumettrons à cette occasion l’idée de créer une antenne à Belvézet.

Bien à vous

Et dans l'attente de vous retrouver à Belvézet ou ailleurs, consultez le site de l’Association  www.dequoionsemele.org et donnez-nous de vos nouvelles!

Caroline Gillier

Bruno Viry

Association De Quoi On Se Mêle?

Le 20 octobre 2017